Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Transports: il faut lutter lutter efficacement contre la fracture territoriale de notre pays

Le 18 Février dernier, le Secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari devait présenter devant les membres de la Commission du Développement Durable et à l’Aménagement du Territoire le rapport confié au Préfet Philizot concernant les petites lignes ferroviaires de notre pays.

Suite à une urgence personnelle, l’audition a été repoussée à une date encore inconnue.

Il n’empêche. La loi pour un Nouveau Pacte Ferroviaire prévoyait la publication d’une étude sur les petites lignes ferroviaires qui permettent le désenclavement des territoires.

Je pense qu’il faut être pragmatique sur ce sujet.

Toutes les lignes ne sont pas pertinentes et des solutions alternatives doivent être étudiées de manière intelligente. Pour cela, les autorités organisatrices des transports et les entreprises doivent échanger sur les solutions les plus adaptées : voie réservée au covoiturage, voie de bus, expérimentation du véhicule autonome.

Néanmoins, le respect de la loi mérite une attention plus poussée. Lorsqu’il était député, Monsieur Djebbari écrivait que ce rapport visant les lignes de dessertes fines « était très attendu » et qu’il serait « particulièrement attentif tant à ses préconisations qu’à la prise en compte de celle-ci par le Gouvernement ».

Des promesses devenues vaines une fois rentré au Gouvernement…

Avec un rapport édulcoré de 8 pages, je doute de la sincérité de cette majorité à vouloir lutter efficacement contre la fracture territoriale de notre pays.