Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Proposition pour annuler les charges sociales et fiscales des entreprises.

Nous examinons en ce moment à l’Assemblée nationale une proposition de loi défendue par l’ensemble de mes collègues Les Républicains. Elle vise à annuler le temps de l’état d’urgence sanitaire, les charges sociales et fiscales des entreprises ayant accès au fonds de solidarité.

Ce dispositif de solidarité permet de cibler les entreprises les plus fragiles. La représentation nationale doit agir rapidement et être à la hauteur de la crise tout en utilisant efficacement les deniers publics.

Aujourd’hui, l’urgence est de sauver les entreprises qui ont perdu au moins 50% de leur chiffre d’affaire durant le confinement, et en particulier les commerces de proximité, les hôtels, les cafés et restaurants lourdement impactés par la crise.

Cette suppression sera valable pour les mois de mars, avril, juin, et ce jusqu’au 15 juillet.

Avec mes collègues Les Républicains, nous souhaitons aller plus loin que l’annulation de 3 milliards de charges annoncées par le Gouvernement.

Le Ministre des Comptes publics a annoncé récemment une extension des annulations dans le prochain projet de loi de finance rectificative. Nous y serons vigilants.