Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Loi sapeurs-pompiers renvoyée : le Gouvernement n’est pas courageux !

« Nous avons tous à cœur, chaque fois que cela est possible, d’améliorer les conditions de travail des sapeurs-pompiers, qu’ils exercent ce beau métier en tant que professionnels ou bien suite à un engagement citoyen fort, comme sapeurs-pompiers volontaires » a précisé Valérie Lacroute lorsqu’elle est intervenue jeudi après-midi dans l’hémicycle devant 60 pompiers de Seine-et-Marne, de l’Essonne, de l’Aveyron venus soutenir ce texte très important.

En effet, la députée a présenté sa proposition qu’elle a co rédigé avec quatre de ses collègues, dont Jean-Louis Thiériot, député de la circonscription de Montereau-Moret.

Qu’ils soient directeurs départementaux, chefs d’un centre de secours, pompier professionnel ou volontaire, tous ont salué cette initiative pour que ce métier de professionnel ou cet engament de volontaires évolue.

En s’adressant au Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez, la députée a souligné :

« Les sapeurs-pompiers de France méritent notre attention et la reconnaissance du travail qu’ils accomplissent. Ils attendent de nous, législateurs, une prise de conscience de leurs difficultés, des remèdes à leurs préoccupations croissantes par des mesures fortes, des prises de décisions. Je crois aussi, qu’en examinant ici avec tout le sérieux qu’elle requiert cette proposition de loi, en lui permettant de porter de premiers résultats le plus urgemment possible, nous avons les moyens de répondre aux attentes des sapeurs-pompiers ».

Cette proposition comporte treize mesures très pragmatiques dont la création d’un numéro d’appel unique pompiers-SAMU-SMUR, de nombreux points pour soutenir le volontariat,de qualifier de manière uniforme toute atteinte morale à la dignité ou au respect d’un sapeur-pompier et de sanctionner très fort tous les délits et agressions à leur encontre.  » Il porte des avancées nouvelles et la démarche est ambitieuse » ont souligné à de nombreuses reprises les membres et administrateurs de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers. 

Au terme d’un long examen en commission des lois puis après de 3h de débat dans l’hémicycle, la proposition de loi a été renvoyée à une nouvelle étude en commission.

« Cette attitude du Gouvernement et des élus LREM et MODEM est incompréhensible, la majorité n’est pas courageuse; nous n’avons pu étudier les articles puisque le texte a été renvoyé  au motif qu’il faut élargir les propositions qui devront être formulées à l’issue du travail d’un groupe d’études ! Le gouvernement botte en touche et remet à demain un texte qui devait faire consensus. Je suis très amère » a conclu Valérie Lacroute.