Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Le Gouvernement ne fait pas confiance aux territoires

Vendredi 15 mai 2020, l’Assemblée nationale a adopté, en séance publique, le Projet de loi relatif à diverses dispositions liées à la crise sanitaire, à d’autres mesures urgentes ainsi qu’au retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. 

Le texte comprend 33 habilitations à légiférer par ordonnances dans des champs très divers (chasse, compétitions sportives, enseignement militaire, fonction publique, protection des consommateurs, travail saisonnier, titres de séjour, temps partiel, travailleurs indépendants, recherche, etc.). 

Avec mes collègues députés Les Républicains, j’ai voté contre ce texte, car je refuse de donner un blanc-seing au Gouvernement. 

Ce Projet de loi est une véritable aubaine pour faire passer des mesures qui n’ont aucun caractère d’urgence et devraient être examinées par le Parlement. 

Je pense notamment à l’article 3 où le Gouvernement tente d’imposer une centralisation des trésoreries des organismes publics et de certains organismes privés chargés d’une mission de service public. Cette mesure va entraîner par la même occasion la fermeture des trésoreries rurales, sans qu’aucune concertation n’ait eu lieu. 

Encore une fois, dire haut et fort l’importance des maires d’un côté, et ne pas faire confiance aux territoires de l’autre, devient une habitude pour la majorité.