Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

La situation fiscale de 800 000 veufs est veuves n’est pas acceptable

J’ai interpellé le Gouvernement par un amendement déposé dans le Projet de loi de finances 2019, sur la situation fiscale délicate dans laquelle se retrouvent aujourd’hui près de 800 000 personnes veuves qui ont vu ces dernières années une forte augmentation des impôts et taxes acquittés au lendemain du décès de leur conjoint.

Leurs pensions de retraite sont assujetties à la CSG et certains d’entre eux sont devenus éligibles à la taxe foncière et à la taxe d’habitation, alors qu’ils en étaient exonérés jusque-là !

Une administrée de Fontainebleau me confiait récemment payer depuis deux ans, 580 euros d’impôts sans compter les 170 euros supplémentaires en 2018 avec la hausse de la CSG.

Mon amendement proposait de permettre l’octroi de la demi-part fiscale aux personnes veuves en supprimant la double condition d’avoir eu à charge un enfant pendant au moins cinq années et en vivant seul.

Malgré le soutien argumenté de mes collègues, le Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin n’a pas souhaité donner suite à cette proposition. Je ne manquerai pas de revenir sur ce sujet très prochainement.

https://dai.ly/x6vm1zz