Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

J’ai voté pour la réforme de la SNCF

Aujourd’hui l’Assemblée nationale s’est prononcée sur le projet de loi dit « Nouveau pacte ferroviaire » concernant l’avenir de la SNCF.

Le texte a été largement adopté et j’ai choisi de voter pour cette réforme.

Tout n’est pas parfait dans le texte qui vient d’être voté. Je regrette notamment que le Gouvernement ne fasse pas état de sa stratégie de résorption de la colossale dette de la SNCF qui s’élève aujourd’hui à plus de 46 milliards d’euros. De la même manière nous n’avons pas eu de précision concernant l’avenir des petites lignes ni sur le futur statut des cheminots.

J’ai été insatisfaite de la manière dont les débats ont été conduits. En effet, le recours aux ordonnances n’a pas permis aux parlementaires d’examiner la réforme entière dans les détails.

Si j’ai voté pour cette loi c’est parce que dans le contexte actuel, il est obligatoire que le transport ferroviaire français s’adapte aux impératifs européens, non par dogmatisme, mais parce qu’il faut préparer l’ouverture à la concurrence de manière ordonnée et sérieuse si nous voulons garantir un meilleur service pour les usagers dans les années à venir.

Nous réclamons depuis plusieurs années une ouverture à la concurrence qui conduira à une amélioration de la qualité de transport comme cela s’est fait en Allemagne ou dans certains pays nordiques.

Le projet du Gouvernement va de manière globale dans le bon sens, c’est pour ces raisons que j’ai décidé de le soutenir