Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Il y a urgence pour une simplification administrative !

La simplification administrative est plus que nécessaire en période de catastrophe sanitaire. La France n’a pas attendu la propagation du virus Covid-19 pour développer une certaine expertise en matière de lourdeur administrative.

C’est même à se demander quel remède pourra réellement combattre ce virus qui empêche le choc de simplification tant attendu. Preuve en est, face à l’urgence de la situation, le Gouvernement maintient son haut niveau d’exigence envers les Français.

Les secteurs d’activités éligibles au chômage partiel doivent justifier salarié par salarié des raisons pour lesquelles ce dispositif est applicable. Les professionnels du secteur des transporteurs routiers l’ont alertée à ce sujet. Il leur est également demandé de joindre les lettres par lesquelles les clients confirment leur baisse d’activité.

Les exigences administratives sont telles que les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) sont surchargées. Elles ne sont ni joignables ni capables de traiter les demandes en ligne quand les sites dédiés le permettent.

C’est pourquoi, j’ai interrogé la Ministre du Travail, lui demandant solennellement si, afin de faciliter les démarches administratives pour toutes les entreprises qui ont recours au chômage partiel, elle envisage d’instaurer une procédure unique par entreprise ?