Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Il faut en finir avec l’abandon des animaux

La France, championne d’Europe de l’abandon ! Ce palmarès de la honte dénoncé par la Fondation 30 Millions d’Amis dans sa dernière campagne de sensibilisation a suscité l’émoi dans les rangs de l’Assemblée nationale et du Sénat. C’est pourquoi, avec 240 de mes collègues de toute tendance politique, j’ai cosigné une tribune pour en finir avec les abandons d’animaux intitulée « un être sensible ne se jette pas ».

Le texte rappelle que 100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année en France. Manifestement, le durcissement pénal de la sanction de l’abandon – deux ans de prison et 30.000 euros d’amende – n’a pas obtenu l’effet escompté.

,Cette tribune, prélude à un projet de loi propose notamment une stérilisation obligatoire des chats comme celle qui est entrée en vigueur dans certaines régions belges. C’est une mesure unique en Europe dont il conviendrait de s’inspirer afin d’éviter les abandons de portées et la multiplication des îlots de chats errants dans nos communes.

Le texte recommande aussi une « moralisation du commerce des animaux », soulignant que « la présence d’animaux en vente dans des rayons et les facilités de paiement proposées les assimilent à des biens de consommation et génèrent des achats irréfléchis qui favorisent l’abandon ». Il est par ailleurs suggéré d’interdire les transactions sur les animaux sur toutes les plateformes de vente en ligne, et d’obliger les organismes de vente d’animaux de compagnie à « informer leurs clients des risques encourus en cas d’abandon ou de maltraitance ».