Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Je dis STOP à la galère des usagers de la SNCF

Retrouvez ci-dessous mon communiqué de presse

 

SNCF : Valérie Lacroute dit STOP à la galère quotidienne des usagers !

 En décembre dernier, la députée Valérie Lacroute alertait une nouvelle fois le Président de la SNCF, Guillaume Pepy sur l’exaspération des usagers suite aux nombreux dysfonctionnements émaillant quotidiennement la vie des usagers dede la ligne R.

C’est par la voix du directeur général du Transilien, Alain Krakovitch, que la députée a reçu une réponse à ses questions: « La SNCF est pleinement consciente de la qualité de service largement insuffisante cesderniers mois. Une partie est due aux travaux qui impactent les Intercités et Transiliens, mais ils sont indispensables. Nous souhaitons améliorer la régularité des trains au départ de la Gare de Lyon grâce à un travail conjoint avec les branches TGV et TER ; nous avons mis en place un plan d’actions visant à mieux  prendre en compte les travaux dans la construction des horaires » nous répond-on.

Coté travaux, cela fait plus de vingt ans que cette ligne est laissée à l’abandon,      aucun travaux de modernisation ni d’envergure n’avaient été entrepris. Certes, il était nécessaire de changer les voies sur les 63 kilomètres entre Moret et Montargis, mais pas de cette sorte en pénalisant les usagers.

En ce moment, ce sont bien les usagers qui paient un lourd tribut aux travaux à répétition qui perdurent. Maintenant, on nous indique que le chantier n’est pas complètement terminé et qu’il faut encore patienter jusqu’à l’été!

Il n’est pas acceptable de pénaliser de la sorte la vie quotidienne des usagers. Les temps de parcours des Transiliens sont rallongés, ce qui porte à 1h10 un voyage en omnibus entre Nemours et la Gare de Lyon.

Ajouté à cela les conflits presque quotidiens sur cette ligne entrainant des annulations ou des retards (encore aujourd’hui 14 février, des temps de parcours allongés de 25 minutes sur trois trains).Toutes les excuses invoquées depuis des mois sont perçues comme un sentiment d’injustice. Un jour c’est une panne technique de la locomotive, le lendemain, c’est la faute à un train de fret ralentissant le trafic, le troisième jour, ce sont des trains courts le matin dus à la restitution tardive des dernières rames la veille, sans oublier les annulations de trains en dernière minute ou des mises à quai tardives ou encore l’absence de contrôleur entrainant des départs tardifs.

Ce constat a également été souligné par le Président du Conseil départemental, Jean-Jacques Barbaux qui est intervenu auprès de Valérie Pécresse, Présidente  de la Région et d’Ile de France Mobilités afin qu’elle agisse sur l’opérateur SNCF pour obtenir à court terme des efforts.

Je partage pleinement l’injustice dont sont victimes les usagers. Leurs nerfs sont mis à rude épreuve. C’est insupportable. Je continuerai à faire entendre la voix des usagers au plus haut niveau pour qu’une amélioration notable soit perçue dans les prochaines semaines.