Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Demande de peines exemplaires pour les agresseurs de Sapeurs-pompiers

Dans une note publiée le 19 décembre 2018, l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) fait état d’une forte augmentation (+ 23%) du nombre de déclarations d’agressions de sapeurs-pompiers entre 2016 et 2017.

L’ONDRP constate chaque année une forte hausse des déclarations d’agression par les sapeurs-pompiers : en 2014, ils étaient 1.603 à se déclarer victimes d’agressions en intervention. Ils étaient ensuite 1.939 en 2015, 2.280 en 2016 et 2.813 en 2017. Les agressions touchent pour moitié les sapeurs-pompiers professionnels, mais aussi les volontaires (40%) et militaires (10%).

En 2016, quelque 2 280 plaintes ont été déposées en France, soit une hausse de 17,6 % par rapport à 2015. Cela correspond à plus de 6 plaintes par jour et représente un taux inquiétant de 5 agressions pour 10 000 interventions

En parallèle, 382 véhicules ont été déclarés endommagés en 2017, pour un préjudice estimé de 290.300 euros. 

Pour la Région Ile de France, les violences et dégradations représentent 327 déclarations recensées       et pour le seul département de la Seine-et-Marne, ce sont 50 actes déclarées officiellement cette année lors d’interventions dans les zones urbaines sensibles notamment, par exemple à Melun et Nemours où des projectiles comme des morceaux de béton ou des bouteilles en verre ont été lancés sur les véhicules d’intervention. 

Il est à noter que les agressions de sapeurs-pompiers sont de plus en plus commises dans le cadre de missions d’assistance aux personnes en détresse sociale ou psychologique, à domicile ou sur la voie publique. 

A la lecture de ce triste bilan, La FNSPF appelle à des mesures «fortes» de l’État comme le renforcement du réseau pompier, la parution du décret sur l’utilisation de caméras piétonnes, des plateformes d’appel commun à tous les services d’urgence et des condamnations en justice exemplaires.

C’est pourquoi, j’ai alerté le Ministre de l’Intérieur en lui demandant quelles mesures d’envergure le Gouvernement compte-t-il prendre dans les meilleurs délais afin de dissuader et sanctionner les actes de violences à l’encontre des sapeurs-pompiers.

 

Illustration: DR Sap.pompiers