Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Budget 2020: la fracture avec les Français est plus que consommée !

Le troisième budget du quinquennat a été adopté par 354 voix pour, 191 contre,  et 16 abstentions. Comme mes collègues du groupe LR, j’ai voté CONTRE ce budget insuffisamment courageux, injuste et contraire à l’intérêt des Français.

Quelques explications :

Le Gouvernement profite des taux bas pour renoncer complètement à tout effort de maitrise des comptes.

+20 Md€ de dépenses publiques en 2020 (+70 Mds€ depuis l’élection d’E. Macron).

+50 Md€ de dette en 2019 (+ 190 Mds€ depuis l’élection d’E. Macron).

+25 Md€ de déficit de l’Etat depuis l’élection d’E. Macron

Or, sans baisse de la dépense publique, les baisses d’impôt sont illusoires et non durables ! La dette d’aujourd’hui annonce les impôts de demain !

A noter également dans cette année 2019 :

– une hausse sans précédent des taxes sur les carburants,

– une hausse de la CSG qui a appauvri plusieurs millions de retraités.

Aujourd’hui, dans cette loi de Finances 2020, on retiendra :

– une sous-indexation des pensions de retraites, des aides au logement, des allocations familiales et même de l’allocation adulte handicapée !!

– une baisse des déductions sur le mécénat ; une mesure inquiétante pour le monde associatif, le secteur culturel, la recherche ou l’enseignement secondaire, qui dépendent fortement du mécénat.

– que les départements franciliens ont été une nouvelle fois dépouillés pour financer la Société du grand Paris !

Et que dire de la lutte contre l’immigration illégale alors que dans le même temps, l’Etat baisse de 10% les crédits consacrés à la lutte contre l’immigration illégale !

Quant au groupe les Républicains, il s’est vu opposer une fin de recevoir sur de nombreux sujets et amendements, comme sur l’Aide Médicale d’Etat –AME- où le Gouvernement  refuse de mieux l’encadrer.

Quelques points positifs cependant,

– Le maintien du Prêt à taux zéro, pour l’acquisition d’un logement neuf (une victoire pour les territoires et une mesure de justice pour tous les ménages modestes, qui ne peuvent souvent accéder à la propriété que grâce au PTZ),

– Le rétablissement de la demi-part fiscale pour toutes les veuves d’anciens combattants, de plus de 74 ans, dès lors que leur mari a touché la retraite du combattant. Cette mesure que j’avais réclamée dans les budgets 2018 et 2019, vient corriger une injustice fiscale insupportable pour de nombreuses veuves d’anciens combattants.

Au final,

Ce budget est une nouvelle grande déception car il consacre un renoncement du Gouvernement à toute maitrise de la dépense publique. Ces coups de rabots infligés aux plus modestes sont intolérables.

La fracture avec les Français est plus que consommée …