Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Alerte sur les perturbateurs endocriniens

L’étude de l’alimentation totale infantile (EATi) indique que l’alimentation de nos enfants de moins de 3 ans, comporte 670 substances, dont 400 pourraient être à risque.

En consultant le rapport sur les perturbateurs endocriniens présents dans les contenants en plastique, mon inquiétude s’est portée sur la quantité de biomarqueurs, de BPA et de phtalates retrouvés chez plus de 90% des enfants.

Au moment où les français apprennent tous les jours que telle ou telle pratique n’est pas bénéfique pour leur santé, j’ai demandé au rapporteur de la commission des affaires sociales, si un risque existait que cette énième alerte passe inaperçue ?

Et auquel cas, quels seraient les moyens d’action en notre possession pour lutter contre la contamination de l’alimentation de nos enfants sans brusquer davantage nos concitoyens (et obtenir l’effet inverse à ce que l’on cherche) ?

Retrouvez mon intervention:

https://dai.ly/x7os8ua