Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Alerte sur les difficultés de connections internet dans le sud Seine-et-Marne

Le déconfinement sera une étape difficile à mettre en œuvre, c’est indéniable. Plusieurs solutions sont pour cela envisagées et parmi elles, le recours à la géolocalisation en temps réel des citoyens dit tracking.


Au-delà des enjeux liés aux libertés individuelles, je tiens à rappeler une réalité : celle de la fracture numérique de notre pays ! Aussi, je m’étonne de trouver, dans ma circonscription, encore des zones où les connections sont très difficiles voir inexistantes alors que ces zones ne sont pas identifiées comme blanches ; les communes de Mondreville ou Boissy aux Cailles en sont de bons exemples.

Or, dans le cadre du confinement, les habitudes des français ont évolué. Nous assistons à une explosion des achats via les dispositifs drive, à un recours massif au télétravail ainsi qu’au développement des téléconsultations médicales.

A ce propos, le recours aux téléconsultations médicales qui vise à atténuer la pénurie de professionnels de santé dans les territoires ruraux, se heurte cependant au manque d’infrastructures des télécommunications. L’absence de réseau et la désertification médicale sont souvent liés.

J’ai ainsi demandé à la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, de quelle manière le Gouvernement pourrait-il presser les opérateurs des télécommunications afin qu’ils accentuent leurs efforts sur les territoires isolés ?