Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Agriculture: Des questions au Ministre, mais peu de réponses satisfaisantes

En commission du développement durable, j’ai rappelé au Ministre Didier Guillaume que l’agriculture en Seine-et-Marne, c’est 60 % du territoire et 60 % de l’espace agricole d’Île-de-France ! Et de nombreux difficultés persistantes comme :

– Celles que traverse aujourd’hui la filière de la betterave avec une perte de compétitivité face à ses concurrentes voisines, Belges notamment, dû à des coûts et à des règlementations franco-françaises.

– Celle de la réglementation relative à la mise en œuvre du verdissementdans le cadre de la PAC pose problème.

En Seine et Marne, 120 kms séparent le nord et le sud. La gestion des cultures n‘est pas identique.

L’Europe offre des possibilités de choisir sa période de culture.  

Pourquoi ne pas envisager des déclarations individuelles ?

Et imaginer une phase de test avec la région Ile-de-France ?

Réponse du Ministre : « Le verdissement, on regarde cela, c’est irréversible, mais plus que le verdissement, je veux qu’on parle vraiment de transition agro écologique. Le choix individuel de la période de culture, en France toutes les options sont possibles ».

Clairement, on n’a pas avancé et sur nos cultures de betteraves et la survie de nos sucreries comme celle de Souppes-sur-Loing, pas de réponse !

Retrouvez mon intervention:

https://dai.ly/x74i6pt