Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Question écrite au gouvernement concernant les bailleurs sociaux

Après ma rencontre avec les membres de l’OPH Val de Loing, j’ai interpellé le gouvernement en lui posant une question écrite. Le texte de ma question est le suivant :

Mme Valérie Lacroute appelle l’attention de M. le ministre de l’action et des comptes publics sur les préoccupations des bailleurs sociaux, faisant suite à l’annonce de la baisse du montant des APL contenue dans le projet de loi de finances pour 2018. L’article 6 de la loi du 6 juillet 1989 dispose que « le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, répondant à un critère de performance énergétique minimale et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation ». Or compte tenu de la baisse de 60 euros des APL les locataires de logements sociaux seront amenés à renégocier leur loyer avec les bailleurs sociaux, remettant en cause l’équilibre financier de certains bailleurs sociaux. Ce désengagement de l’État fait peser le manque à gagner sur les fonds propres des bailleurs sociaux. Il va sans dire qu’une diminution des rentrées d’argent, cela aura pour conséquence la diminution des investissements et donc une baisse du cadre de vie pour les locataires. Dans sa circonscription, par exemple plusieurs bailleurs sociaux, s’inquiètent de ne plus pouvoir répondre aux exigences de l’article 6 de la loi du 6 juillet 1989 si le montant des loyers venait à baisser trop fortement. Afin d’éviter une situation qui serait malencontreuse à la fois pour les locataires les bailleurs sociaux, elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement en la matière.