Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Nommée par le Premier ministre pour travailler sur les Assises de la mobilité

Les Assises de la mobilité ont été lancées le 19 septembre dernier. Elles ont pour ambition de préparer les grands choix en matière de politique des mobilités qui seront traduits dans une loi d’orientation des Mobilités présentée au Parlement début 2018.

Les Assises sont une démarche ouverte et contributive. Elles sont construites pour associer largement les territoires et recueillir un maximum de contributions. A travers des questions ciblées, elles doivent permettre de construire les nouvelles politiques publiques qui dessineront les mobilités en France en 2030.

L’objectif des Assises est de préciser ces besoins et d’identifier les leviers, afin que les mobilités du futur soient :

  • plus propres :réduire l’empreinte environnementale de nos déplacements
  • plus connectées : accélérer la révolution numérique dans les transports pour anticiper les mutations de la mobilité
  • plus solidaires : réduire les fractures territoriales et l’assignation à résidence, pour faire de la mobilité physique un moteur de la mobilité sociale
  • plus intermodales : mieux articuler toutes les offres pour les rendre plus attractives et offrir une vraie alternative à la possession d’un véhicule individuel
  • plus sûres : réduire les accidents et risques liés aux mobilités
  • plus soutenables : équilibrer les modèles économiques, dégager des ressources financières à la hauteur des besoins et rendre la gouvernance plus efficace.

J’ai été nommée par le Premier Ministre Edouard Philippe et par la Ministre des transports Elisabeth Borne, présidente du groupe « pour des mobilités plus intermodales »

L’objectif est d’encourager des déplacements plus rapides, plus simples, qui permettent de moins recourir à l’utilisation de la voiture individuelle.

Depuis plusieurs semaines, je mène des auditions et des réunions de travail sur ce thème. J’ai rencontré tous les acteurs du monde du transport et je rendrai à la fin du mois un rapport pour tirer les conclusions des nombreux échanges que nous avons eues.

Aujourd’hui encore pas moins de trois réunions successives ont eu lieu pour améliorer au quotidien les mobilités des Français.