Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Les Français sont déçus

Il n’aura fallu que quelques mois à François Hollande et sa majorité pour devenir impopulaires.

Je vous invite à lire ci-dessous les conclusions de l’observatoire de la politique nationale pour le mois d’octobre.

L’exécutif baisse encore, son action n’étant jugée ni efficace ni juste (Institut de sondage BVA – Octobre 2012)

BVA Sondage opinion Octobre 2012

BVA Sondage opinion Octobre 2012

Avec 44% de bonnes opinions contre 55% de mauvaises, Hollande a atteint en moins de six mois des profondeurs que son prédécesseur avait mis près d’un an (février 2008) à atteindre. Ayrault n’a pour le moment pas gagné à s’être fait mieux connaître et devient lui aussi impopulaire ce mois-ci avec 46% de bonnes opinions contre 52% de mauvaises.

C’est que l’exécutif est non seulement jugé « pas efficace » (69%; +2 points des réponses négatives), mais aussi « pas juste » (56%; +3 points des réponses négatives) alors que la « justice » constituait justement l’une des rares promesses du candidat Hollande.

Comme le mois dernier, le souci provient du monde de l’entreprise privée alors que les salariés du secteur public conservent leur confiance au Président (58%). Un très fort mécontentement à son égard s’observe désormais non seulement auprès des professions libérales et des chefs d’entreprises (75%) mais aussi des cadres (56%) et des ouvriers. Ces derniers sont ainsi 57% à avoir une mauvaise opinion du chef de l’Etat, 74% à juger que son action n’est pas efficace et 58% à ne pas la trouver « juste ».

Le niveau d’impopularité de l’exécutif est tel que les Français sont désormais plus nombreux à penser que l’UMP ferait mieux (36%) plutôt que « moins bien » (27%) que ce gouvernement. Même les sympathisants de gauche ne sont que 59% à penser que l’UMP ferait moins bien. Un tel désaveu constitue une véritable « performance » pour la gauche au pouvoir quand on se remémore le niveau de rejet de l’ex-parti présidentiel il y a encore six mois et quand on sait que le parti est sans réel leader jusqu’au mois prochain.