Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Les nouveaux rythmes scolaires : le monde rural est à l’agonie


Le monde rural est à l’agonie même en Ile-de-France. Les élus, les parents et surtout les enfants n’en peuvent plus de vos réformes !

Je ne citerai que deux exemples : la réforme des rythmes scolaires et la nouvelle géographie prioritaire de l’éducation.

Un récent sondage de BVA est sans appel : 68% des Français considèrent que les nouveaux rythmes scolaires sont « une mauvaise chose » !

Les parents sont en colère : Ils s’insurgent devant l’état de fatigue de leurs enfants. A cela s’ajoute la désorganisation des familles, la désorganisation des associations et des clubs sportifs.

Quant aux élus, notamment dans ma circonscription. Ils trouvent la note salée !

Des charges de personnel qui explosent sans compter les baisses de dotation de l’Etat, des charges qui peuvent représenter entre 12 et 14% de leur budget !

Les maires le disent, ils ne tiendront pas 2 ans.

Et c’est sans compter les dépenses supplémentaires de transport assumés par les Conseils généraux, plus de 80 millions d’euros soit 157 €  par élève par an.

Ajoutons à cela les coupes dans le label ZEP. Pas moins de 4 collèges sur 10 de ma circonscription sortent de ce dispositif essentiel, permettant pourtant de répondre aux difficultés des enfants les plus fragiles.

Moins de moyens, moins de professeurs et niveau en baisse pour des territoires déjà touchés par la réforme des rythmes scolaires.

Le monde rural subit une double peine avec vos réformes mal pensées. Attention ce monde rural pourrait bien lui aussi vous faire subir cette double peine les dimanches 22 et 29 mars.

Question orale au gouvernement à Madame la Ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche.