Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Ile-de-France, inégalités fiscales pour les communes limitrophes


Les importantes contributions fiscales demandées aux entreprises et destinées à financer le Grand Paris Express sont un frein à l’attractivité des communes de la Grande Couronne.

Notre territoire semi-rural est confronté à la double peine :

– les taxes très pénalisantes en Ile de France – notamment la Taxe sur les Bureaux – alors qu’à seulement 15 kilomètres, dans le Loiret et l’Yonne, la fiscalité est moins pénalisante.

– Le Versement Transport : son taux en grande couronne reste prohibitif par rapport au statut particulièrement attractif que connaissent les villes nouvelles de type Sénart ou Marne la Vallée où l’exonération est totale les 5 premières années.

Les territoires ruraux de la grande couronne attendent du gouvernement des mesures pour corriger ces inégalités et contribuer ainsi au rééquilibrage des implantations d’entreprises, donc de la création d’emplois sur territoire de l’Ile de France.

QOSD 16 juin 2015 à 10h06