Députée de la 2ème Circonscription de Seine et Marne
Ancien Maire de Nemours

Rythmes scolaires : le virage à 180 degrés du ministère de l’Education nationale

Intervention loi Duflot

Après les nombreuses critiques émises par les élus, les associations de Maires, les parlementaires du groupe UMP à l’Assemblée nationale et au Sénat, le Gouvernement a maintenu la poursuite au même niveau en 2015-2016 des aides aux communes pour la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, dans les écoles publiques ou privées sous contrat.

Un geste positif après l’annonce de nouvelles coupes dans les dotations aux collectivités territoriales.

Les aides seront toutefois conditionnées à la conclusion par les communes d’un « projet éducatif territorial ».

Une instruction devrait être donnée aux DASEN pour faciliter l’élaboration et la signature des PEDT pour la prochaine rentrée. On sait que l’année dernière un certain nombre de PEDT étaient bloqués faute des signatures requises, notamment du côté de l’Etat.

L’AMF, comme mes collègues du Groupe UMP demandons à l’Etat de transformer le fonds d’amorçage en un fonds d’aide pérenne, et de réévaluer son montant au regard du coût de mise en œuvre de la réforme pour les communes – en moyenne 180 à 200 euros par élève.